Reemploidecheteries_focus

Offrir une seconde vie aux objets

Le meilleur déchet reste celui qu’on ne produit pas ! Sauver les objets de l’enfouissement, les réparer plutôt que de les jeter pour leur donner une seconde vie est une solution concrète à la réduction des déchets. Aussi, Auray Quiberon Terre Atlantique généralise les espaces « réemploi » sur les déchèteries de Crac’h, Pluvigner, Belz et Carnac. Ce nouveau service, qui fait ses preuves à Quiberon depuis juillet dernier, se déploie en partenariat avec l’association Cap Ressourcerie.

DES ESPACES DE RÉEMPLOI DANS 5 DÉCHÈTERIES

Dans l’objectif de développer les solutions de réemploi et d’en faciliter l’accès au plus grand nombre, la Communauté de Communes a réalisé quelques travaux permettant d’installer des espaces dédiés au dépôt d’objets en bon état, dans 5 de ses 6 déchèteries. Ce service est ouvert depuis juillet dernier à Quiberon et désormais proposé à Belz et Pluvigner, puis, dans quelques semaines à Crac’h et Carnac. Il est financé par la Communauté de Communes, et assuré par Cap Ressourcerie.

En effet, pour permettre la gestion de ces espaces, Auray Quiberon Terre Atlantique renforce son soutien à l’association afin qu’elle se charge, à compter d’un jour hebdomadaire par déchèterie, du contrôle des objets déposés, du suivi des flux, du conditionnement, du chargement, du transport, de la valorisation et de la vente de ces objets à son atelier de Crac’h. L’association aura également pour mission de sensibiliser les habitants à la réduction et la valorisation des déchets.

Jusqu’à présent, l’association Cap Ressourcerie effectuait une permanence mensuelle dans les déchèteries de Quiberon, Belz et Carnac. Pour aller encore plus loin dans une volonté d’économie circulaire, locale et solidaire, la collaboration ainsi renforcée avec l’association doit permettre de valoriser toujours plus de déchets, de proposer des produits à bas prix accessibles à tous, et de favoriser l’emploi pérenne et qualifié.

Que peut-on y déposer ?

Mobilier, textile, vaisselle, matériel électrique, livres, papèterie, CD, DVD, bibelots et décoration, jouets, jeux, articles de puériculture, bricolage, jardinage… ces espaces sont destinés à recevoir objets et équipements en bon état, uniquement entiers et fonctionnels, pour leur offrir une seconde vie. Tous les objets seront disponibles à la vente à la boutique de Cap Ressourcerie, 11 Parc d’Activités de Mane Lenn à Crac’h, le mercredi et le samedi de 10h à 18h.

Tous les horaires d’ouverture des déchèteries sont sur www.je-vis-ici.fr

CAP RESSOURCERIE : PRÈS DE 300 TONNES D’OBJETS VALORISÉS OU RECYCLÉS CHAQUE ANNÉE

Créée début 2018, l’association Cap Ressourcerie a ouvert la première ressourcerie du territoire à Crac’h, qui compte désormais 300 m2 de boutique et 320 m2 d’ateliers et de stockage. Avec 14 salariés, elle est aujourd’hui un acteur incontournable du réemploi, porté en exemple sur d’autres territoires. En offrant une seconde vie aux objets ou en les redirigeant vers les filières de recyclage adaptées, elle permet de réduire de manière significative les tonnages destinés à l’enfouissement. En 2022, l’association a collecté pas moins de 289 tonnes d’objets, dont 154 tonnes vendues en boutique (soit 175 000 articles) et 97,4 tonnes détournées vers les filières de recyclage adaptées.

« Cette initiative représente un grand pas en avant dans la facilitation du réflexe réemploi pour tous. Elle permet en outre le soutien d’une action associative et solidaire locale œuvrant à la réduction des déchets et à la création d’emplois pérennes. Enfin, cette action contribuera, nous le pensons, à alimenter une réflexion collective sur notre culture matérielle, notre rapport à l’environnement et à nos modes de consommation » précise Florian Mazzocut, co-directeur de l’association Cap Ressourcerie.