IMG_5828

La fibre optique commercialisée pour 252 foyers de Belz

Vendredi 16 juillet, Sophie Lemoulinier, Vice-Présidente d’Auray Quiberon Terre Atlantique à la Culture et aux Usages Numériques, et Bruno Goasmat, Maire de Belz, officialisaient la commercialisation de la fibre optique pour plus de 250 foyers de la commune. Les Belzois peuvent d’ores et déjà se rapprocher de leur fournisseur d’accès internet pour connaître les modalités de raccordement proposées et profiter d’un accès à très haut débit. Cette technologie permet de transmettre et de recevoir des données à la vitesse de la lumière, avec un débit identique à l’ensemble des abonnés, de l’ordre de 100 Mégas minimum contre 2 à 3 Mégas actuellement.

Comment passer à la fibre optique ?

La première étape consiste à vérifier si son logement est éligible à la fibre optique sur www.thdbretagne.bzh/pratique/serveur-deligibilite. Si tel est le cas, il convient de contacter les fournisseurs d’accès internet pour connaître les modalités de raccordement et souscrire à une offre très haut débit. Dans l’hypothèse où le logement se situe dans un immeuble collectif, le raccordement doit être validé en assemblée générale de copropriété, si cela n’a pas été fait au préalable.

 

Pourquoi les collectivités investissent dans la fibre optique ?

L’évolution du réseau permet de mieux répondre aux usages de la population et la multiplication des objets connectés, ordinateurs, smartphones, télévision, tablettes, domotique, le développement de nouvelles pratiques comme le télétravail ou la visioconférence et l’augmentation de besoins en débit pour échanger, en simultané, données, messages, images, vidéos. Les enjeux en termes d’attractivité et de développement économique sont très importants.

 

 

« Il est impératif de faire évoluer notre réseau pour répondre au mieux aux usages de la population et des professionnels. En effet, là où, il y a quelques années, seul l’ordinateur familial était connecté à Internet, c’est aujourd’hui ce même ordinateur, mais aussi celui des enfants, les smartphones, la télévision et les tablettes, la domotique, et l’ensemble des objets connectés de toute la famille, qui échangent données, messages, images, vidéos… en simultané. Dans le monde professionnel, les évolutions sont similaires avec l’accroissement du stockage et de l’échange de données, le développement de nouvelles pratiques telles que le télétravail ou les échanges par visioconférence. Cela concerne de très nombreux secteurs d’activité : santé (télémédecine…), éducation (nouveaux outils pédagogiques…), culture (bibliothèques numériques, visites virtuelles d’équipements culturels…). La fibre optique est un atout majeur pour attirer des entreprises nouvelles, développer des activités économiques innovantes et construire des logements » explique Sophie Lemoulinier, Vice-Présidente d’Auray Quiberon Terre Atlantique à la Culture et aux Usages Numériques.

Un projet d’équilibre territorial porté par les collectivités bretonnes

Le projet Bretagne Très Haut Débit est déployé en conformité avec le Schéma Directeur Territorial d’Aménagement Numérique du Morbihan, et cofinancée par l’Union Européenne (FEDER), l’Etat (Fonds national pour la société numérique), la Région Bretagne, le Département du Morbihan et Auray Quiberon Terre Atlantique.

 

Où en est le déploiement de la fibre optique ?

Plusieurs chantiers sont en cours dans les communes d’Auray Quiberon Terre Atlantique comme à Carnac, Etel, Crac’h. La commercialisation a d’ailleurs débuté à Carnac et Crac’h au mois de mai dernier pour respectivement 200 et 150 logements.