Visite_Bassin_Versant_Saint_Ave_MVA1123@GMVA

10 M€ pour la préservation des bassins versants de Quiberon à Pénerf

Les bassins versants côtiers du Golfe du Morbihan avec leurs 1 500 km de cours d’eau représentent un véritable enjeu pour la préservation des milieux aquatiques.

La signature de ce contrat territorial officialise une dynamique locale pour les six années à venir en faveur de l’amélioration de la qualité de l’eau et des milieux aquatiques. Cette démarche, portée et animée par Golfe du Morbihan-Vannes agglomération et Auray Quiberon Terre Atlantique, est largement partagée par de nombreux acteurs locaux. Ensemble, ils se sont engagés dans un programme d’actions de plus de 10 M€ pour la période 2022 / 2024. A noter que ces opérations bénéficient d’un soutien financier significatif de l’Agence de l’eau Loire-Bretagne.

Un contrat ambitieux et multi-acteurs

Les acteurs du contrat Le contrat territorial est un outil financier proposé par l’Agence de l’eau Loire-Bretagne. Il est localement porté et animé par Golfe du Morbihan-Vannes agglomération et Auray Quiberon Terre Atlantique. Il associe également 2 territoires voisins : Arc Sud Bretagne et Questembert Communauté. En plus de l’Agence de l’eau Loire-Bretagne, ce contrat est aussi aidé financièrement par la Région Bretagne et le Département du Morbihan. D’autres partenaires ont également souhaité intégrer cette démarche : le groupement des agriculteurs biologiques du Morbihan (GAB 56), la Fédération de pêche du Morbihan, le Parc naturel régional et Innovation Bleues. Le périmètre du contrat Ce contrat comprend l’ensemble des côtiers, de la presqu’ile de Quiberon, en passant par le Golfe du Morbihan jusqu’au bassin versant de Pénerf. Il représente 1 500 km de cours d’eau pour une surface de 1 200 km² de bassins versants. Ce périmètre permet de travailler à une échelle cohérente d’un point de vue hydrographique. Enjeux et objectifs La stratégie territoriale du contrat a été définie sur une durée de 6 ans, 2022-2027 avec une première phase 2022-2024. L’objectif de ce programme d’actions est d’atteindre le bon état écologique des masses d’eau exigé par la directive cadre sur l’eau européenne. L’enjeu est de réduire les différentes sources de pollution ou de dégradation physique des milieux aquatiques. Milieux aquatiques Les actions sont portées principalement au travers 3 programmes de restauration :

  • sur le territoire du Gouyanzeur et petits côtiers (porté par Auray Quiberon Terre Atlantique)
  • sur les bassins versants du Loc’h et Sal (co-porté par Auray Quiberon Terre Atlantique et Golfe du Morbihan-Vannes agglomération)
  • sur les côtiers du Golfe du Morbihan (porté par Golfe du Morbihan-Vannes agglomération

L’objectif de ces travaux est de restaurer la morphologie naturelle des cours d’eau, de rétablir la continuité écologique. Qualité de l’eau/ lutte contre les pollutions diffuses Le contrat comporte également des actions en faveur de la qualité de l’eau avec des accompagnements individuels et collectifs auprès de la profession agricole. Golfe du Morbihan-Vannes agglomération assure la coordination de ces actions agricoles menées par différents partenaires : la Chambre d’agriculture, le GAB56, le Centre d’initiatives pour valoriser l’agriculture et le milieu rural (CIVAM) et le Parc naturel régional. Moyens financiers Ce 1er contrat 2022-2024 prévoit une enveloppe prévisionnelle de plus de 10 M€ avec une forte ambition portée sur le volet milieux aquatiques (87 % de l’enveloppe financière). Les actions, prises en charge en partie par les collectivités territoriales et partenaires, sont également aidées financièrement par :

  • l’Agence de l’eau (env 51%)
  • la Région (env 10%)  
  • le département du Morbihan (env 16%)