Assainissement non collectif

J’entretiens mon assainissement individuel

L’assainissement individuel : un entretien régulier

L’entretien des dispositifs d’assainissement non collectif est nécessaire afin de pérenniser le bon fonctionnement de l’installation. Les opérations d’entretien peuvent être réalisés soit par le particulier, soit par une entreprise spécialisée. Cependant, la vidange de la fosse toutes eaux doit être obligatoirement effectuée par une entreprise agréée.

Recommandations générales d’entretien de mon assainissement

  • Tous les regards doivent rester accessibles en permanence
  • La zone d’implantation de l’assainissement doit rester enherbée (pas de bitume ou de béton)
  • Ne pas circuler, stationner ou stocker des charges lourdes sur l’installation
  • Ne pas planter d’arbres ou d’arbustes à moins de 3 mètres du dispositif
  • Ne pas jeter dans les toilettes et les éviers les liquides corrosifs, les peintures, les huiles (friture, vidange), les lingettes (ainsi que serviettes hygiéniques, préservatifs et cotons).
    Les produits désinfectants et détergents peuvent être utilisés en quantité limitée (ex : eau de javel)

Surveiller et entretenir mon installation

Le bac à graisse collecte les « eaux ménagères » que sont les eaux de la cuisine, de la salle de bains et de la machine à laver. Cet élément n’est pas obligatoire et peut être installé en parallèle d’une fosse toutes eaux.

  • Contrôler visuellement tous les 2 mois
  • Enlever les graisses en surface tous les 6 mois
  • Vidanger le bac lors de chaque vidange de la fosse toutes eaux

La fosse toutes eaux collecte l’ensemble des eaux usées de l’habitation et empêche le colmatage.

  • Vérifier l’accumulation des graisses en surface chaque année
  • Faire vidanger les boues par un vidangeur agréé avant que la hauteur de boues ne dépasse 50% du volume utile
  • Conserver les justificatifs de vidanges qui seront demandés lors des visites de fonctionnement par le service “Exploitation et Contrôles” d’AQTA
  • Remplir la fosse en eau immédiatement après la vidange afin d’éviter toute remontée ou déformation de la fosse

La ventilation de la fosse assure l’évacuation des gaz et mauvaises odeurs issues de la fosse septique ou de la fosse toutes eaux.

  • Vérifier que la conduite n’est pas obstruée

Le préfiltre retient les particules susceptibles de s’échapper de la fosse afin de ne pas colmater le traitement.

  • Nettoyer pour supprimer les matières retenues (retrait du préfiltre et lavage au jet d’eau) tous les 6 mois
  • Renouveler la pouzzolane lors de la vidange de la fosse toutes eaux

Le poste de relevage

  • Vérifier son fonctionnement tous les 2 mois et nettoyer si nécessaire
  • Le faire vidanger en même temps que la fosse dans le cas où il collecte les eaux usées brutes

Le regard de répartition

  • Vérifier la bonne répartition des eaux vers les tuyaux d’épandage tous les 6 mois
  • Nettoyer si nécessaire (enlèvement des dépôts)

Le regard de bouclage

  • Vérifier l’absence d’eau tous les 6 mois

Le regard de collecte est présent dans un filtre à sable vertical drainé

  • Vérifier l’absence de mise en charge dans le regard tous les 6 mois

L’exutoire (dans le cas d’un système drainé)

  • Vérifier l’absence de mise en charge dans le regard tous les 6 mois

A noter : pour les filières de traitement ayant reçu un agrément, il faut se reporter à la notice du fabricant du dispositif. 


Le contrôle de bon fonctionnement chez AQTA

Sont concernés :

  • les biens immobiliers situés dans une zone classée en assainissement non collectif (et dont le raccordement au réseau public d’assainissement collectif des eaux usées n’est pas envisagé).
  • toutes les installations d’assainissement non collectif dont le dernier contrôle date de plus de 6 ans

Objectif : le contrôle de bon fonctionnement périodique a pour but de vérifier que le fonctionnement des ouvrages est satisfaisant, que l’entretien est effectué régulièrement (vidange, nettoyage du bac dégraisseur, …), qu’il n’entraine pas de pollution des eaux ou du milieu aquatique, qu’il ne porte pas atteinte à la santé publique et n’entraîne pas de nuisances au voisinage.

Déroulement d’un contrôle :

La visite du technicien permet de répondre à toutes vos interrogations, de vous conseiller sur les bonnes pratiques d’entretien, d’apporter tous les éclaircissements nécessaires pour être conforme avec la réglementation en cours, et ainsi d’optimiser et de pérenniser le fonctionnement de votre installation d’assainissement non collectif.

Cette visite est précédée d’un courrier annonçant le passage, qui est adressé personnellement au moins 15 jours ouvrés avant la date de la visite.

À la suite du contrôle, un compte-rendu est remis au propriétaire et indique la conclusion dans laquelle se situe l’installation. Le cas échéant, ce courrier mentionne les démarches à effectuer pour améliorer le système, voire réhabiliter complètement le dispositif.