Eau

Auray Quiberon Terre Atlantique réhabilite les réseaux d’eau potable et d’eau usée à Crac’h

En raison de l’épidémie de Coronavirus les chantiers sont interrompus et reprendrons lorsque la situation le permettra.

Dans le cadre des démarches engagées pour améliorer la qualité des eaux de rivières et du littoral, la Communauté de Communes Auray Quiberon Terre Atlantique, compétente en matière de collecte et de traitement des eaux usées et de distribution de l’eau potable, débute le 2 mars un important chantier de réhabilitation de ses réseaux d’eaux sur la Commune de Crac’h.

Agrandir l'image, .JPG 286Ko (fenêtre modale)Agrandir l'image, .JPG 286Ko (fenêtre modale)

En raison de l’épidémie de Coronavirus les chantiers sont interrompus et reprendrons lorsque la situation le permettra

En quoi consistent les travaux ?

La Communauté de Communes Auray Quiberon Terre Atlantique, compétente en matière d’assainissement collectif et de distribution d’eau potable, entame pour une durée de 7 mois, un chantier de renouvellement d’une partie des réseaux d’eaux. Depuis la rue du Stade jusqu’au carrefour du lieu-dit Le Menhir sur la Commune de Crac’h, les équipements démontrent des signes de vieillissement qui nécessitent une réhabilitation conséquente afin de prévenir toute fuite et ainsi préserver l’environnement.

Ainsi, près de 3 kilomètres linéaires de canalisations du réseau d’eau potable seront renouvelés et 49 branchements réhabilités. Une chambre de comptage sera également ajoutée aux deux existantes afin d’assurer un meilleur suivi de l’état du réseau, faciliter la détection de fuites éventuelles et leur localisation pour intervenir rapidement le cas échéant. En effet, les chambres de comptage permettent de sectoriser la distribution de l’eau potable et ainsi d’avoir une connaissance précise des volumes d’eau distribués sur les Communes de Crac’h, Saint-Philibert et Locmariaquer. Enfin, deux équipements spécifiques seront réhabilités, les points de chloration. Ils ont pour vocation de maintenir une eau potable de qualité sur tout son chemin de distribution, y compris jusqu’au zones les plus retranchées et les plus éloignées des châteaux d’eau.

En parallèle, 635 mètres linéaires de canalisations d’assainissement collectif seront modernisés ainsi qu’une soixantaine d’équipements associés (27 branchements, 16 regards, 25 tabourets).

Quels seront les impacts sur la vie quotidienne ?

Ce chantier conséquent se déroulera en deux phases distinctes.

La première phase : du 2 mars à la mi-avril

Elle se concentrera sur la route (voie communale n°1) située entre le carrefour « Le Menhir » et le lieu-dit « Les 4 chemins de Kérizac ».

La seconde phase : de la mi-avril à début septembre

Cette seconde phase concernera la rue du Stade, depuis l’Espace des Chênes jusqu’au centre-bourg. Les travaux seront interrompus pendant une partie du mois d’août.

Pour le bon déroulé des travaux et la sécurité à la fois des techniciens qui interviennent mais également du public, il sera nécessaire de barrer la rue à la circulation, à l’exception des riverains. Une déviation, adaptée à chaque phase, sera mise en place dans les deux sens de circulation (voir plan joint).

Le soir et le week-end la circulation sera néanmoins rouverte avec, si nécessaire selon l’avancée des travaux, la mise en place de dispositifs spécifiques (alternat, feux tricolores).

Les horaires du chantier ont été adaptés pour permettre le maintien des transports scolaires. Enfin, la collecte des déchets sera modifiée. En effet, le véhicule de ramassage ne pouvant accéder pendant les travaux, les ordures ménagères seront à déposer dans les bacs mis à disposition au carrefour « Les 4 chemins de kérizac » (étoile noire sur le plan).

Les riverains ont été informés de cette opération via une information dans leur boîte aux lettres. L’entreprise mandatée pour la réalisation des travaux, restera à leur écoute toute la durée du chantier. L’ensemble des dispositions ont également été anticipée afin de réduire les nuisances sonores.

Pourquoi ces travaux ?

Compétente en matière de distribution d’eau potable et d’assainissement collectif, la Communauté de Communes entretient, améliore, sécurise et renouvelle l’ensemble de son réseau pour garantir un service de qualité et préserver l’environnement. Ces travaux doivent renforcer et augmenter le rendement du réseau d’eau potable pour ainsi garantir la distribution d’une eau de qualité sur tout le secteur. La réhabilitation du réseau d’assainissement est lui indispensable pour éviter que les eaux sales ne s’écoulent dans la nature et provoquent une pollution des milieux naturels. Un enjeu à la fois économique, sanitaire et environnemental.

Le montant des travaux

Le montant total des travaux est de 778 418 € HT, financés par la Communauté de Communes Auray Quiberon Terre Atlantique